Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Arcom intervient auprès de France 3, Canal + et OSC et réponds à des plaintes de téléspectateurs

L'Arcom intervient auprès de France 3, Canal + et OSC et réponds à des plaintes de téléspectateurs

L’Arcom a été alertée au sujet de la diffusion d’extraits d’un combat de MMA au cours de l’émission Tout le sport diffusée le 22 avril 2021 sur France 3.
Elle a considéré que, bien que la durée des extraits de combat en cause ait été très brève, le degré de violence de ces derniers était notable et accentué par l’usage du ralenti. Elle a relevé de surcroît que la séquence en cause avait été diffusée à une heure de grande écoute et n’était accompagnée d’aucune signalétique.
En conséquence, l’Autorité a appelé l’attention de la chaîne sur la nécessité de respecter les termes de la délibération du 21/10/2020 relative à la retransmission des combats d’arts martiaux mixtes (…), et notamment de faire preuve de vigilance dans le choix des extraits diffusés et dans leurs conditions de diffusion.

Tout le sport du 22/04/21 : intervention auprès de Fr3

L’Arcom a été alertée par l’Autorité nationale des jeux (ANJ) au sujet de placements de produits en faveur d’un opérateur de jeux d’argent et de hasard dans les épisodes 3 et 7 de la série Validé, diffusés les 11 et 25 octobre 2021 sur Canal+, et qui n’étaient accompagnés d’aucun message de mise en garde.
Elle a demandé à la chaîne de veiller au respect de la réglementation publicitaire et lui a rappelé la nécessité d’apposer un message de mise en garde accessible et aisément lisible par le public (…).
L’Autorité a également adressé un courrier d'information à l’ensemble des éditeurs de service de télévision pour les sensibiliser aux conditions dans lesquelles un placement de produit en faveur d’un opérateur de jeux d’argent et de hasard peut être effectué.

Placement de produit dans Validé : intervention auprès de C+

L’Arcom a été alertée au sujet d’une séquence au cours de laquelle étaient invités les membres du collectif lyonnais "Les Daltons", diffusée dans l’émission Touche pas à mon poste ! le 8 novembre 2021 sur C8.
Elle a considéré que cette séquence ne caractérisait pas de manquement de la chaîne à ses obligations déontologiques. Si le choix de cette invitation pouvait susciter la controverse, l’Arcom a estimé que la séquence ne constituait pas, par elle-même, une incitation à des comportements dangereux, délinquants ou inciviques dès lors que le caractère répréhensible des actes du collectif avait été rappelé à de nombreuses reprises.
En conséquence, l’Autorité n’est pas intervenue à l’encontre de l’éditeur du service.

TPMP du 08/11/21 : réponse aux plaignants

L’Arcom a été alertée au sujet de propos tenus lors de l’émission Face à la rue diffusée le 25 octobre 2021 sur CNews.
Elle a notamment considéré, au vu de l’ensemble des échanges, que les propos visant à questionner la liberté d’une femme portant le voile ne constituaient pas un encouragement à des comportements discriminatoires en raison de la religion ni un manquement de la chaine à l’obligation de contribuer à la lutte contre les préjugés sexistes.
En conséquence, l’Autorité n’est pas intervenue à l’encontre de l’éditeur du service.

Face à la rue du 25/10/21 sur CNews : réponse aux plaignants

L’Arcom a été alertée au sujet de la diffusion du film 120 battements par minute le 20 décembre 2021 à 16h10 sur OCS City, la signalétique "déconseillé aux moins de 10 ans" qui accompagnait celle-ci ayant été jugée insuffisante.
(…)
L’Arcom a estimé que ce film, en raison de son climat psychologiquement éprouvant marqué par l’omniprésence de la maladie et de la mort et de la présence de scènes susceptibles de troubler les mineurs de 12 ans, relevait de la catégorie III.
En conséquence, elle a demandé à la chaîne d’appliquer la signalétique correspondant à cette catégorie en cas de rediffusion du film.

Classification du film "120 battements par minute" sur OCS City

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article