Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Coulisses de l’histoire, deux épisodes inédits, ce soir à 20h50 sur Arte

Les Coulisses de l’histoire, deux épisodes inédits, ce soir à 20h50 sur Arte

Ce soir à 20h50, Arte programmera deux opus inédits de la série documentaire « Les coulisses de l’histoire.

De retour avec six épisodes inédits, cette passionnante collection documentaire sur l’histoire nuance les idées reçues et les a priori. Bousculant les certitudes et décryptant les faits, elle propose un autre regard.

 

Le débarquement

Le débarquement des troupes alliées en Normandie reste dans les mémoires comme une épopée héroïque couronnée d’un immense succès. Grâce à l’entente entre Britanniques et Américains et à la combativité de leurs troupes, l’offensive alliée est passée à la postérité comme une victoire sans faille. Pourtant, l’opération Overlord a bien failli tourner au fiasco. Tout commence à la conférence de Téhéran, en novembre 1943, quand Roosevelt, Churchill et Staline s’accordent sur une gigantesque offensive en Europe de l’Ouest afin de porter un coup fatal à Hitler. Mais le calendrier est serré, et les obstacles s’accumulent : mésententes des chefs, planifications hâtives, immenses problèmes logistiques, impréparation des soldats, mais aussi aléas climatiques, qui obligent à reporter plusieurs fois un débarquement initialement prévu pour le 1er mai 1944. Le 6 juin, les troupes alliées s’élancent enfin sur les plages normandes. Mais, si la première phase de l’invasion se déroule sans trop de pertes, sur Omaha Beach, elle tourne au désastre. Quant aux semaines suivantes, elles vont virer au cauchemar.

 

Ronald Reagan, un sacré président

En 1981, dans un pays miné par la récession, Ronald Reagan devient le 40e président des États-Unis. La postérité a laissé de l’ancien acteur de série B l'image désastreuse d’un chef d'État incompétent et gaffeur. Mais il fut aussi un orateur remarquable qui, grâce à son intuition politique, a fait de sa présidence un véritable blockbuster. Si, d'emblée, ses lacunes éclatent au grand jour, ses conseillers profitent d’un attentat raté pour scénariser avec soin ses apparitions ultérieures. Fort d'une popularité solide, il procède alors à la plus forte hausse d’impôts de toute l’histoire des États-Unis en raison d'un déficit abyssal, puis surfant sur une reprise économique qui n’est pas de son fait, se fait réélire triomphalement, afin d'attaquer son ennemi de toujours, le communisme. Et quand le scandale Iran-Contra (des ventes d'armes illégales à la République islamique pour financer la guérilla antisandiniste au Nicaragua) rattrape son administration, il entreprend de mettre fin à quarante ans de guerre froide, face à un Gorbatchev prêt à toutes les concessions…

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article