Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le CSA intervient auprès de TFX et de l’Equipe

Le CSA intervient auprès de TFX et de l’Equipe

Sur son site internet, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) annonce une intervention auprès de TFX et de l’Equipe.

 

Parrainage d’émissions par un site internet : intervention auprès de TFX

Le CSA a été saisi au sujet du parrainage de certaines émissions diffusées sur l’antenne de TFX par le site « mym.fans ».

Le parrainage du site concerné a été diffusé à plusieurs reprises en septembre et octobre derniers autour des programmes 10 couples parfaits et Mamans et célèbres entre 16h et 19h. Le Conseil a notamment relevé la diffusion de ce générique les 2 et 15 octobre 2020 à 17h57.

Or il ressort des conditions générales du site « mym.fans » que l’accès à ce site est strictement réservé aux personnes majeures. En outre, la consultation de ce site, y compris sans inscription, permet d’accéder à des contenus susceptibles de revêtir un caractère pornographique.

Dans ces conditions, la diffusion à 17h57 du générique de parrainage concerné a méconnu les dispositions de la recommandation du 4 juillet 2006. Cette diffusion est d’autant plus regrettable qu’elle a accompagné des émissions de téléréalité, prisées par le public adolescent, et que le site en question est présenté comme permettant d’échanger des contenus avec des personnalités issues notamment de l’univers de la téléréalité.

Ainsi, le Conseil a demandé à la chaîne de veiller avec rigueur au respect des contraintes horaires appliquées à certaines communications commerciales, dans un souci de protection du jeune public.

 

Émission « L’Équipe d’Estelle » diffusée le 28 août 2020 : intervention auprès de la chaîne L’Equipe

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été saisi d’une séquence diffusée sur la chaîne L’Equipe, le 28 août 2020, dans l’émission L’Equipe d’Estelle, au cours de laquelle a été brièvement diffusé un bandeau d’information annonçant, à tort, le décès d’une personnalité. La chaîne avait par la suite exprimé ses regrets dans une publication sur Twitter.

Le CSA a décidé d’écrire aux responsables de la chaîne pour leur demander de veiller à mieux respecter l’obligation d’honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information.

Il a donc décidé de ne pas intervenir auprès de l’éditeur.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article