Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Laurence Boccolini : "A TF1, j'avais la sensation de ne pas être une priorité, d'être devenue un bibelot".

Laurence Boccolini : "A TF1, j'avais la sensation de ne pas être une priorité, d'être devenue un bibelot".

A la surprise générale, au cœur de l’été, on apprenait le départ de Laurence Boccolini de TF1 pour France 2, où elle présentera le jeu « Mot de passe », chaque matin à 10h35, dès le 31 août prochain.

Pour la première fois, l’animatrice se confie dans le Parisien sur ce choix de carrière :

Je connais Takis Candilis (le directeur des programmes de France Télévisions) depuis longtemps, puisqu'il a été mon patron quand je suis arrivée à TF1, il y a 20 ans. (…) J'ai rencontré des équipes qui avaient envie de faire plein de choses différentes avec moi. Ils m'ont parlé d'émissions, de jeux, de fictions… Tout d'un coup, on me reconnaissait à nouveau comme animatrice. Et, comme moi, j'ai envie de faire mon métier, je me suis sentie vivante !

Laurence Boccolini dans le Parisien

A TF1, j'avais la sensation de ne plus travailler du tout et de tourner en rond. On me décrivait comme une animatrice phare de la chaîne, et ça me gênait énormément. Comment peut-on être une animatrice phare avec seulement trois émissions par an ?
Ma saison à venir se résumait au « Grand Concours des animateurs ». J'adore ce programme, mais je ne peux pas faire mon métier que ponctuellement. J'avais la sensation de ne pas être une priorité, d'être devenue un bibelot.
Ces dernières années, les projets de nouvelles émissions ne m'étaient jamais proposés. J'aurais adoré faire « Good Singers » avec Jarry, par exemple, ou reprendre « Qui veut gagner des millions ? » après Jean-Pierre Foucault.

Laurence Boccolini dans le Parisien

(…) Je n'ai pas senti que quelque chose me retenait à TF1. Il y avait une absence totale de communication. J'attendais que mon téléphone sonne. A une époque, on nous appelait régulièrement, même quand on n'avait rien pour vous, pour vous rassurer. (…) Mais je n'ai aucune amertume, aucune haine. Et j'ai adoré présenter « le Maillon faible » ou « Money Drop », dont on me parle encore aujourd'hui.
(…) Je ne suis pas salariée. Pas plus à France Télévisions qu'à TF1, où je n'avais pas de contrat d'exclusivité. Je ne suis pas productrice. Je suis payée à l'émission. Quand je ne bosse pas, je n'ai pas de revenu.

Laurence Boccolini dans le Parisien

Laurence Boccolini indique ne pas avoir évoqué d’autres émissions, pour l’instant avec France Télévisions. Mais elle souhaiterait refaire de la fiction, animer une émission musicale, présenter un programme avec Olivier Minne et rêve de commenter l’Eurovision (ce qui serait une excellente idée !!!).

 

Retour sur la carrière de Laurence Boccolini

Laurence Boccolini était présente dans le groupe TF1 depuis près de 20 ans ! Elle a été l’animatrice emblématique du « Maillon faible » de 2001 à 2007. Elle a également présenté le jeu emblématique « Money Drop » entre 2011 et 2017.

Dernièrement, elle a présenté une seule saison des programmes « Big Bounce » et « Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! ». Depuis septembre 2018, elle avait repris la présentation du « Grand concours », suite au départ de Carole Rousseau pour C8. Fin 2019, elle remportait la première saison de « Mask singer » sous les traits de la licorne.

Laurence Boccolini a également animé plusieurs autres formats dont de nombreux primes times sur TF1 comme « Salut la France », « Le grand test », « Mister France », « La Plus belle femme du monde », « Le Plus bel homme du monde », « Français : la grande interro », « Les cerveaux »… En 2005, elle a été à la tête de la télé réalité « Première compagnie » puis en 2008 de « Dance Floor : Qui sera le plus fort ? ». Entre 2015 et 2018, elle anime le divertissement « Le grand blind test », toujours sur TF1.

Entre 2007 et 2012, elle officie également sur TMC avec notamment le jeu « Le mur infernal », la télé-réalité « Moundir, l'aventurier de l'amour » et des divertissements comme « Fans des années », « Le meilleur de l’humour » et « Zone paranormale ».

Laurence Boccolini a également eu sa série sur TF1 : « Mademoiselle Joubert » qui a connu trois saisons entre 2005 et 2008. Dernièrement, elle a joué dans un épisode de « Joséphine ange gardien », qui reste inédit à ce jour et sera prochainement diffusé sur la Une.

L’animatrice a débuté sa carrière à la radio au début des années 80 avant une arrivée à la télévision la décennie suivante. Laurence Boccolini a déjà présenté des jeux sur France 2 : « Pyramide » en 1994 et « Que le meilleur gagne » en 1995. Dans les années 1990, elle a également été chroniqueuse dans « Rien à cirer », de Laurent Ruquier, que ce soit à la radio sur France Inter ou à la télévision sur France 2.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article