Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Epuisement des stocks inédits, report des tournages : Quelles conséquences de l’épidémie de coronavirus pour les chaînes ?

Epuisement des stocks inédits, report des tournages : Quelles conséquences de l’épidémie de coronavirus pour les chaînes ?

Outre les recettes publicitaires qui s’effondrent, les chaînes vont rapidement arrivées au bout des stocks d’inédits qu’elles disposent.

Et lorsque le confinement prendra fin, elles ont bien conscience que les tournages ne pourront probablement pas reprendre comme avant dans l’immédiat. Les rassemblements de personnes devraient être interdits tout le temps nécessaire pour endiguer l’épidémie, peut-être jusqu’à l’été voire la rentrée.

 

Du divertissement dégradé dans les prochains mois ?

Chez TF1, on se questionne autour des directs au Palais des sports de The Voice, initialement prévus les 11 et 18 avril et finalement reportés au 2 et 11 mai, en raison du confinement qui a entrainé une réduction de la durée des épisodes. Un ajournement semble inévitable.

Le direct de la finale de Koh Lanta, prévu mi-mai, pourrait avoir lieu à huit clos, même si Denis Brogniart excluait encore cette hypothèse il y a peu.

Le nombre d’inédits des jeux quotidiens est presque épuisé. Si Les 12 coups de midi a été tourné pour tenir jusqu’à début mai et Tout le monde veut prendre sa place jusqu’à fin avril, N’oubliez pas les paroles va devoir se mettre en pause dès le 11 avril ! Du 13 au 25/04/20, France 2 rediffusera la dernière édition des Masters, proposée l’automne dernier.

Et les autres émissions ? Le public ne pourra probablement pas revenir sur les plateaux des talk-shows avant un bon moment. L’enregistrement de nouveaux divertissements pour alimenter les grilles de ce printemps et de cet été devront être adaptés.

Et peut-être que les téléspectateurs ne pourront pas retrouver leur programme habituel, comme Fort Boyard ou Ninja Warrior. La bataille du jury, le spin-off de La France a un incroyable talent, qui devait être à l’antenne en avril sur M6, est reporté à la rentrée de septembre pour palier à la non possibilité de mettre en boite la nouvelle saison du talent show dans les temps.

Des idées de substitutions sont à l’étude chez toutes les chaînes afin de divertir les téléspectateurs dans les semaines à venir sans trop proposer de rediffusions en matière de divertissement.

 

Des rediffusions de fiction pour palier au report des tournages ?

La question de la reprise des tournages des fictions se pose également. Les feuilletons quotidiens Demain nous appartient et Un si grand soleil reviendront à l’antenne qu’à la reprise du tournage. TF1 et France 2 disposent environ de 5 à 6 semaines d’épisodes, soit le délai entre le tournage et la mise à l’antenne.

France 3, qui a maintenu Plus belle la vie, va devoir obligatoirement mettre en pause son feuilleton quotidien emblématique, fin avril ou début mai, faute de nouveaux épisodes. Et la remise à l’antenne ne pourra avoir lieu que 5 à 6 semaines, après la reprise du tournage.

Et les autres fictions ? Aucun tournage n’a eu lieu depuis mi-mars. Certains ont été interrompus, d’autres reportés. Quand pourront-ils reprendre ? Certaines chaînes comme TF1 ralentissent la diffusion d’inédits (Les bracelets rouges) ou remplace des séries (Profilage) par des rediffusions.

Si c’est pour faire face à l’absence d’annonceurs et faire des économies, c’est aussi dans l’hypothèse, de plus en plus probable, que les tournages ne pourront pas reprendre normalement, une fois le confinement des français levé. Il s’agit d’épuiser le moins rapidement possible le stock d’inédits pour en proposer sur les grilles le plus longtemps possible…

 

En post-confinement, les chaînes pourront-elles tournées de nouveaux épisodes des jeux quotidiens, sans public ? Les tournages des fictions pourront-ils reprendre ? Les productions y réfléchissent en appliquant le maximum de précaution. A suivre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article