Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pédophiles : sur la trace des prédateurs, le dimanche 15/03/2020 à 23h10 sur M6 dans Enquête exclusive

Pédophiles : sur la trace des prédateurs, le dimanche 15/03/2020 à 23h10 sur M6 dans Enquête exclusive

Le dimanche 15 mars 2020 à 23h10, M6 programmera un nouveau numéro du magazine « Enquête exclusive », présenté par Bernard de la Villardière, sur le thème : Pédophiles, sur la trace des prédateurs. Cette enquête est déconseillée aux moins de 16 ans.

Aujourd'hui, plus de 80 % des adolescents utilisent les réseaux sociaux. Certains forums, réservés aux mineurs, deviennent des lieux de traque pour les prédateurs sexuels. Internet a fait exploser la pédophilie : en dix ans, les contenus pédopornographiques ont été multipliés par dix ! Un phénomène inquiétant que la police n'arrive pas à endiguer.

En France, les brigades des mineurs multiplient les interpellations. De nombreux suspects sont démasqués et condamnés grâce au contenu de leurs ordinateurs, mais difficile de faire fermer les sites pédopornographiques sur lesquels ils s'échangent photos et vidéos de mineurs.

En Angleterre, des citoyens ont décidé de mener eux-mêmes des interpellations, comme les y autorise la loi britannique. Des milices anti-pédophiles piègent les prédateurs et les remettent à la police tout en les affichant au grand jour sur les réseaux sociaux. Une pratique largement controversée.

Mais le pire de la pédocriminalité se passe sur le darknet, ce web où les internautes sont intraçables. Les pédophiles y ont créé des communautés secrètes où ils se partagent impunément photos et vidéos pédopornographiques. Le plus effrayant, c'est que certains pédocriminels passent désormais à l'acte grâce à une nouvelle pratique accessible sur le darknet : le « live stream ». Il s'agit de viol en direct, visionnable à distance. Des Occidentaux, dont plusieurs Français, commanditent des sévices, souvent auprès des propres parents des victimes mineures. Aux Philippines, pays particulièrement touché par le « live stream », la police s'est dotée d'une brigade spécialisée pour interpeler ces criminels prêts à sacrifier leur enfant pour quelques dizaines d'euros.

En région parisienne, une femme se bat pour développer la prévention. Elle-même abusée lorsqu'elle était mineure, Latifa Bennari organise des rencontres entre d'anciennes victimes et des pédophiles qui cherchent à se soigner. Convaincue qu'il faut aider ces prédateurs à prendre conscience des conséquences dévastatrices de leurs actes, elle est l'une des seules à agir aujourd'hui pour les entendre et aussi pour leur éviter le passage à l'acte.

Qui sont ces criminels ? Pourquoi est-il si difficile de les arrêter ? Enquête sur l'explosion incontrôlable de la pédophilie 2.0.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Votre émission fut un fiasco en ce qui concerne la prévention de la maltraitance sexuelle des mineurs. Je regrette de vous avoir accordé ma confiance et plus de 5 heures d'enregistrement pour un résultat néfaste où la confusion et l'amalgame ont prédominé sur le message préventif particulièrement dans un moment crucial de confinement. Vous avez choisi le racolage et suscité la psychose au lieu d'éclairer les téléspectateurs sur les outils nécessaires afin d'être vigilants face à des ennemis invisibles auxquels les mineurs sont exposés. Vous avez desservi le caractère préventif qui a motivé ma contribution à votre documentaire. La qualité d'un reportage se mesure au travers des retombées qui me parviennent soit via ma Hotline soit via les courriers par centaines. En ce qui n'est pas le cas à ce jour. Ne soyez pas fiers de votre travail mesdames et messieurs les protagonistes de documentaire inefficace à mes yeux; Ma fille m'a mise en garde de votre ligne éditoriale mais la journaliste Wendy m'a convaincue du bien fondé de mon accord. <br /> La présidente de l'association l'Ange bleu www.ange-bleu.com
Répondre
L
Un documentaire contre productif voir néfaste pour la protection des enfants. Un documentaire racoleur qui a détruit et desservi mon combat. Aucun appel en détresse n'est parvenu à l'antenne au numéro d'assistance pour l'évitement d'un passage à l'acte, aucun courriel n'a fait l'objet d'une demande d'aide. Le premier objectif de votre émission fut l'audimat comte tenu du titre racoleur et des commentaires des téléspectateurs. La qualité d'une émission se mesure par les retombées qui me parviennent. Pour votre émission, vous n'avez pas de qui être fière. La présidente de l'association l'Ange bleu www.ange-bleu.com
Répondre