Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Télé crève l'Ecran

La Télé crève l'écran : c'est la suite du Blog News et Programmes Télé, avec quotidiennement toute l'actualité des 27 chaînes gratuites françaises : news, audiences, programmes...

Surarmés, racistes, extrémistes : le pire de l'Amérique, ce soir à 21h00 sur W9 dans Etat de choc.

Publié le 12 Septembre 2017 par Benoît in TNT

Surarmés, racistes, extrémistes : le pire de l'Amérique, ce soir à 21h00 sur W9 dans Etat de choc.

Ce soir à 21h00, W9 diffusera un numéro inédit du magazine « Etat de choc », sur le thème « Surarmés, racistes, extrémistes : le pire de l'Amérique ».

Première puissance mondiale, les États-Unis sont capables du meilleur... comme du pire. Certains Américains sont ultra-patriotes, armés jusqu'aux dents, pétris d'idées extrémistes, parfois même ouvertement racistes. « État de choc » vous emmène au cœur de l'Amérique profonde et vous propose un portrait sidérant de celles et ceux qui ont largement plébiscité Donald Trump.
Parmi eux, les « rednecks » (« nuques rouges »), surnommés ainsi car la plupart sont des travailleurs manuels dont le cou est brûlé par le soleil. Blancs, pauvres, pas toujours très éduqués : ils sont 70 millions et vivent loin des grandes villes. Traités de bouseux et de ploucs, ils sont souvent moqués par le reste de la population. Chaque année, les rednecks se retrouvent pour une gigantesque fête : le « mudfest ». Au programme de ce « festival de la boue » : beuveries, drague, rock'n'roll, concours de catch dans la fange et de vitesse à bord d'énormes 4x4 customisés.
Dans cette Amérique méconnue, les femmes arborent fièrement des kalachnikovs et des fusils mitrailleurs. Les enfants, eux, sont initiés dès leur plus jeune âge au maniement des armes. Au total, il y aurait plus de 350 millions d'armes à feu en circulation aux États-Unis. Soit plus d'une par habitant, un inquiétant record mondial. 
Dans ces états reculés, la justice peut aussi prendre une tournure très particulière. Certains d'entre eux encouragent les peines dites « de la honte ». Le principe : obtenir une réduction de peine en échange d'une humiliation publique. Des voleurs ou des vendeurs de drogue doivent ainsi défiler dans la rue en portant de grandes pancartes indiquant le délit qu'ils ont commis. Encore plus ahurissant, des prisonniers sont exhibés devant le reste de la population en habit de bagnards, boulets au pied et avec des sous-vêtements roses... 

 

Source : W9

Commenter cet article