Inédit, Saint Laurent, ce soir à 20h55 sur Arte

Ce soir à 20h55, Arte diffusera le film français inédit « Saint Laurent ».

Bertrand Bonello ("L'Apollonide", "Nocturama") signe un antibiopic du grand couturier Yves Saint Laurent, virtuose et hanté par la mort. C'est Gaspard Ulliel qui incarne le génial créateur, entouré de Jérémie Renier, Louis Garrel, Léa Seydoux.

1974. Dans un palace parisien, le couturier Yves Saint Laurent demande une chambre "pour dormir" sous le pseudonyme de M. Swann, avant d'appeler un journaliste invisible pour une interview hallucinée. Flash-back, huit ans plus tôt. Dans l'effervescence pop et politique du moment, Pierre Bergé, son compagnon et associé, pose sans état d'âme les bases de ce qui deviendra un empire. Le jeune Saint Laurent, que sa collection "Mondrian" (1966) a imposé comme un créateur de premier plan ("Toi et moi somme les plus grands artistes d'aujourd'hui", lui écrit Andy Warhol), tourbillonne entre la discipline militaire de sa maison de couture et la nuit parisienne. En boîte, il rencontre deux muses bienveillantes, Betty Catroux et Loulou de la Falaise, et un ange noir, le sulfureux dandy Jacques de Bascher…

Grâce et inspiration

Biopic qui méprise les conventions du genre, Saint Laurent se débarrasse vite des figures imposées, ou les ignore, pour se poser quelques questions essentielles sur la création, l’argent, l'amour, la mort. Le mouvement majestueux du film, qui commence par le documentaire pour s’achever en opéra – apothéose d’un défilé en split screen (écran divisé), entre Mondrian et De Palma –, possède une grâce et une inspiration de chaque instant. Il confie à Helmut Berger le rôle du couturier à la fin de sa vie, idée géniale qui offre des scènes sublimes éclairant l’inspiration viscontienne du film. Bertrand Bonello permet aussi à Gaspard Ulliel, dans cette composition tout en subtilité et en force, de se réinventer.

 

Source : Arte

Retour à l'accueil