De Gaulle : le dernier roi de France, le lundi 27 mars 2017 à 20h55 sur France 3

Le lundi 27 mars 2017 à 20h55 sur France 3, diffusion du documentaire inédit « De Gaulle : le dernier roi de France ».

Le 13 mai 1958, la Ve République voit le jour. Charles de Gaulle en est l’artisan, il en a élaboré la nouvelle Constitution, approuvée par referendum en septembre. Le 21 décembre, il devient, à 68 ans, le premier président de la République élu au suffrage universel direct. C’est le début d’une véritable monarchie républicaine qui va durer onze ans.

Ce documentaire offre un portrait intime de l’homme d’État en action, avec ses doutes, ses interrogations, ses certitudes, à un moment particulier de l’histoire où les transformations sociales, sociologiques, culturelles provoquent une mutation comme la France n’en a pas connu dans le siècle qui a précédé. Un règne marqué par l’obsession de son âge, du temps qui passe et de la nécessité d’agir vite : « le temps m’est compté », répète le général.
Une histoire qui commence avec la guerre d’Algérie et finit avec Mai 68. Elle raconte le putsch des généraux et la réconciliation franco-allemande, la fondation de la cinquième République et l’élection présidentielle de 1965, la pilule et la mini-jupe, la tournée en Amérique latine et le discours de Phnom Penh, le baby boom et le volontarisme économique, le « Québec libre » et les manifestations de mai 68 avec, dans les rôles principaux, Pompidou et Kennedy, Khrouchtchev et Adenauer, Mitterrand et Cohn-Bendit.
Les archives, connues ou inédites, proviennent de nombreux pays, en noir et blanc et souvent dans leurs couleurs d’origine, et la bande-son est nourrie de la musique d’époque : Bécaud, Hardy, Dutronc... Le documentaire est centré sur la personnalité exceptionnelle du Général : la figure publique, avec son verbe, sa gestuelle, sa personnalité, et le personnage privé, que Patrick Rotman décrit : « souvent abattu, cyclothymique, qui abreuve son entourage de commentaires vachards, de fulgurantes perspectives, de réflexions désabusées ». Le film regorge d’anecdotes, de dialogues, de petites phrases et de formules ciselées comme il les aimait. Il constitue un récit du rapport intime qu’a entretenu le dernier roi de France avec son pays, ses compatriotes et l’Histoire.

 

Source : France 3

Retour à l'accueil